HISTOIRE

History_Abattoir_F1
History_Abattoir_F2
History_Abattoir_F3
History_Abattoir_F4
History_Abattoir_F5
History_Abattoir_F6
History_Abattoir_F7
History_Abattoir_F8
History_Abattoir_F9
History_Abattoir_F10
History_Abattoir_F11
History_Abattoir_F12
History_Abattoir_F13
History_Abattoir_F14
History_Abattoir_F15
History_Abattoir_F16
History_Abattoir_F17
History_Abattoir_F18
History_Abattoir_F19
History_Abattoir_F20
History_Abattoir_F21
History_Abattoir_F22
History_Abattoir_F23
History_Abattoir_F24
History_Abattoir_F25
History_Abattoir_F26
History_Abattoir_F27
History_Abattoir_F28
History_Abattoir_F29
History_Abattoir_F30
History_Abattoir_F31
History_Abattoir_F32
History_Abattoir_F33
History_Abattoir_F34
History_Abattoir_F35
History_Abattoir_F36
History_Abattoir_F37
History_Abattoir_F38
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow

 

  

LE MANIFESTE DE L'ABATTOIR

Le groupe d’intérêt du centre culturel du Schlachthof a, entre autres actions et en vue de la journée d'information du 29 mai 2021, rédigé un manifeste. Il y a consigné ses idées, ses réflexions et ses requêtes concernant le développement et l'utilisation futurs du site.

La devise est succincte : La Culture au centre – Kultur im Zentrum...

 

 

 

 

 

 

SEPTEMBRE 2022 - AVANT LA GRANDE FÊTE

Une semaine avant la fête l'artiste des abattoirs Chrigel Ryter, qui travaille habituellement dans son atelier sur des sculptures de grand format, est en train de scier un tronc de bois après l'autre et de le marquer d'une empreinte colorée. 

 

À l'abattoir, il n'y a pas de produits en barre ! - Chaque badge taureau est une pièce unique fabriquée à la main par l'artiste !

Avec le produit de la vente des badges (prix indicatif : CHF xx.--), le GI Centre culturel des abattoirs finance les nombreuses actions et concerts de la fête d'anniversaire. Des divertissements gratuits, au lieu d'un billet d'entrée, une véritable œuvre d'art Ryter en guise de souvenir durable - n'est-ce pas là un marché ?

Et celui qui continue à épingler le bijou en bois à son revers ou à son sac à dos après la fête fait en même temps de la publicité pour un avenir vivant sur le site des abattoirs, classé monument historique ! 

16 / 17 SÉPTEMBRE 2022

Jours de fête, 30 ans après le dernier abattage 

 

AUX ANCIENS ABATTOIRS VOUS TROUVEREZ
CULTURE ET RENCONTRES, JOUR PAR JOUR

18 DÉCEMBRE 2021

 

 

 

 

ESPACE RESERVÉ À LA CULTURE PLUTÔT QU'AUX VOITURES!

Depuis l'été, il s’est passé beaucoup de choses sur le site des Abattoirs à Bienne : Le Département des Immeubles de la Ville de Bienne, qui est responsable de la location et de l'entretien de la zone, a mesuré l’espace, déplacé des pierres - et délimité de nouvelles places de parc.

La première fois que nous en avions entendu parler, c’était lors de la rencontre des habitants du quartier, au mois d’août, à l’occasion de l’évènement Boules & Pastis. D’un jour à l’autre, un tiers de l'espace libre a été loué à un deuxième concessionnaire automobile. Le gestionnaire des biens immobiliers nous a confirmé qu'on lui avait confié la tâche de "mieux" gérer la zone. En d'autres termes: à l'avenir, tout l'espace extérieur entourant les anciens bâtiments des Abattoirs sera utilisé comme espace de parc pour véhicules à moteur.

Ces dernières semaines, la Ville a donc non seulement créé des places de parc supplémentaires, mais a également remis en location les places qui avaient été numérotées en jaune il y a quelques années mais qui n'avaient pas été louées depuis longtemps. Les places sont louées à un prix de dumping ridicule de seulement 60 francs par mois.

Un choc pour les locataires de longue date. Les deux places de parc devant la Cave des Gourmets ont été mises en location par la Ville en un rien de temps. Et ce, sans avoir consulté au préalable les commerçants, qui n'ont pu éviter la catastrophe imminente qu'au dernier moment, en louant "leurs" places de parc. Sans ça, ils auraient dû renoncer à leur activité, puisque logiquement, l'espace devant leur salle de dégustation et de stockage leur est indispensable pour les livraisons ainsi que pour leurs clients.

 

La menace d’un déplacement

La Cave des Gourmets doit donc payer un loyer supplémentaire pour les deux espaces marqués en jaune devant le bâtiment. Le sculpteur Christian Ryter, devant l'atelier duquel se trouve la place de parc n° 8, est plus mal loti. Pendant des années, lui et son prédécesseur ont utilisé cette zone comme espace de travail en plein air ainsi que comme espace de stockage. A présent, ce n’est plus possible: selon le gestionnaire des biens immobiliers, cet espace a également été désigné comme place de parc. Si l’espace n'est pas libéré avant le 4 octobre, le sculpteur est menacé d’expulsion, à ses frais.

C'est un cauchemar pour le sculpteur sur bois, pour lequel l’espace extérieur situé devant son atelier est indispensable pour travailler sur ses grandes sculptures : « Quand je travaille avec une scie et un rabot, les copeaux volent vite. Comment puis-je garantir qu'aucune voiture garée ne sera endommagée? »

 

Pour éviter cela, le GI du Centre Culturel des Abattoirs a pensé louer la place n° 8 afin de l'utiliser à l'avenir comme espace culturel. – Le Département des Immeubles a fait preuve de peu de compréhension à cet égard. Au contraire, le contrat de location des places de parc extérieures sur le terrain des Abattoirs stipule explicitement : « Place de stationnement pour véhicules à moteur immatriculés avec plaques d’immatriculation ».

Pas de parking à prix de dumping

Le moment choisi et l'approche de la ville sont absolument incompréhensibles et inacceptables : ces derniers mois en particulier ont montré qu'il existe un grand intérêt et un grand enthousiasme au sein de la population pour l'utilisation à long terme du site comme centre culturel et de rencontre. La transformation actuelle de l'ensemble du site en un grand parking vise à bloquer cette utilisation.

Plus encore : avec la création de places de stationnement permanentes, la Ville de Bienne torpille sa propre stratégie globale de mobilité, selon laquelle le nombre de places de parc en surface dans l'espace public doit être réduit. En outre, elle sous-estime massivement les offres de parc privé existantes près de la gare, qui sont tout sauf remplis. Dans le parking de la gare par exemple, où il y a au total 325 places à louer de manière permanente, beaucoup de places sont encore libres, comme cela nous a été confirmé sur demande. Une inspection montre : Un matin de semaine, il y a un vide béant, surtout au sous-sol. Il en va de même pour l'offre "Park and Rail" des CFF, où seule une fraction des 140 places de stationnement disponibles a été occupée.

 

 

Le GI Centre Culturel des Abattoirs dit : pas comme ça !

Par une pétition, il demande donc que la ville s'abstienne de louer des places de stationnement permanentes sur le site des Abattoirs et propose d’utiliser l'espace pour d'autres usages - par exemple, pour des événements culturels ou comme ateliers en plein air.

 

Vous aussi, aidez-nous à soutenir cette pétition 

en signant ici !

 

La reponse amère du maire

 

 

 


 

 

 

Á LA RECHERCHE DU TAUREAU DES ABATTOIRS

 

A un moment donné, la tête de taureau avait disparue. Nul n'a pu dire exactement quand et comment. Un jour, elle n'était tout simplement plus là... reste un certain regret de l'avoir perdue, des soupçons, des suppositions - et une photographie en noir et blanc de Heini Stucki datant de 1992, qui nous fait croire encore aujourd'hui qu'elle a vraiment existée.

A l'occasion de la journée d'information sur le site des abattoirs en mai 2021, nous avons officiellement lancé un avis de recherche à son encontre. Avec une récompense. Le dossier Tête de Taureau était ouvert. A la suite nous avons effectivement reçu quelques renseignements de la population de la région de Bienne - mais ils se sont tous avérés être faux.

Nous avions presque abandonné. Nous nous étions résignés à l'idée qu'elle avait disparu à jamais, qu'elle avait peut-être été vendue à l'étranger, en Inde au pays des vaches sacrées ou en Espagne comme emblème d'une arène. Ou même refondue, dans le sillage de la hausse des prix des métaux. 

Et puis une dernière tentative : fin novembre, nous avons rediffusé notre avis de recherche via les médias sociaux. Et voilà : nous avons à nouveau reçu des informations. Cette fois-ci, des informations très concrètes en provenance de Zurich, de Bethléem – mais une fois de plus, rien que des fake news.

Mais alors que nous avions perdu tout espoir, la piste vraiment chaude est soudain apparue - sous la forme d'une lettre :

Ces lignes se distinguent fondamentalement de toutes les pistes précédentes. Pour nous, elles sont la preuve que la tête de taureau n'a pas disparu à jamais - au contraire : maintenant qu'il y a de bonnes chances qu'il y ait un avenir pour le site des abattoirs, le mal du pays était apparemment trop fort et la clandestine pourrait sortir de sa cachette !

Et puis une dernière chose : des sources bien informées ont laissé entendre qu'elle souhaitait fêter son retour avec nous très prochainement, là où elle avait l'habitude d'être chez elle... - Peut-être en tant qu'invitée surprise, à l'occasion de l'ouverture de l’Espace No. 1 ?

 

 


 

 

 

Histoire réçente en bref

 

à partir du 27 octobre 2022 :  Expo «Les abattoirs de Bienne» au Nouveau Musée de Bienne 

 

septembre 2022: Journées de fête: 30 ans après le dernier abattage

                             et en plus

                             Grande Soirée Cinéma. Première mondiale

                           

août 2022: Étape importante. Attribué aux ABATTOIRS DE BIENNE par le canton de Berne:

Monument historique digne de protection. Interdiction de démolition !

 

juillet 2022:  RETRO - Programme du mois 07/22

 

juin 2022:  RETRO - Programme du mois 06/22

 

mai 2022:  RETRO - Programme du mois 05/22

 

avril 2022:  RETRO -Programme du mois 04/22

 

18 décembre 2021:  Fête de la Rentrée du Taureau disparu et inauguration Espace №1 

 

30 novembre 2021:  Déposition pétition "Culture au lieu de Voitures" auprès du Conseil municipal de Bienne

 

novembre 2021:  Signature contrat de location "Espace nº 1"

 

septembre 2021: Signature contrat de location "Parking nº 3"

 

février 2021: Fondation du groupe d'intérêt Abattoirs de Bienne; démarrage site internet www.lesabattoirs.ch